Nous sommes partis deux ans, au collège des frères des écoles chrétiennes de Tounouma, à BoboDioulassô.
Ce départ avec la DCC est une histoire de rencontres. Un an avant, notre rencontre et notre désir et choix du mariage cinq mois avant le départ. Vincent est enseignant. Nelly est étudiante en médecine. Nous choisissons de partir 2 ans, Vincent en tant que VSNA. Grâce à la DCC et aux frères de Tounouma nous pouvons partir enseigner les maths pour Vincent, faire le dernier stage d’interne à l’hôpital de Bobo pour Nelly(bénévole), avec à la demande de la DCC un mi-temps rémunéré pour Nelly à enseigner la SVT en 3ème et Terminale, pour assurer un revenu.
Pendant deux années, ce furent des rencontres: regarder, écouter, comprendre.
Un temps riche de vie à Bobo. Rencontre des frères de Tounouma qui nous ont accueillis, rencontres des élèves, des soignant.e.s, des patients et de leurs familles, des autres volontaires.
Rencontres des femmes lors des partages d’alphabétisation, des élèves infirmières.
Rencontres de tous les jours sur le marché, dans la rue, en brousse avec ce trajet en mobylette pour aller soigner le « papa » d’un volontaire.
Rencontre de la vie à la maternité, de la souffrance.
Rencontres chez les élèves, chez nous. La calebasse est tendue, l’eau est partagée. Le plat commun est au milieu.
Le temps n’est pas le même.
Prendre le temps et regarder, écouter, comprendre, échanger.
Merci à la DCC de nous avoir permis ces deux années d’ouverture à la différence.