En septembre 2016, me voilà partie pour 6 mois en Volontariat de Mission Solidaire (VMS) au Pérou. Je me suis engagée à aider et soutenir l’équipe d’une association (CANAT) qui agit auprès des enfants. CANAT ne fonctionne que grâce à la présence de nombreux volontaires. Je travaille donc avec plus d’étrangers que de Péruviens ! Mais les amitiés créées sont tout aussi fortes.

En dehors de ma mission, j’ai plein de temps libre, nécessaire au début pour se reposer de toute cette nouveauté, mais ensuite j’ai appris à profiter de ce temps pour effectuer de nombreux autres volontariats. Je rends visite à des familles pauvres et isolées ; je vais jouer dans un quartier qui a récemment brûlé afin de redonner le sourire aux enfants ; je vais à la plage avec un groupe d’enfants d’un village très pauvre… Il y a tant à découvrir, je n’ai vraiment pas le temps de m’ennuyer !

Passer du temps auprès des enfants, voilà mon quotidien péruvien. Ils n’ont rien chez eux, ils subissent ou voient de la violence tous les jours, ils passent leurs journées entières dans les rues, leurs maisons sont inondées ou brûlées, et pourtant… Ces enfants ont toujours le sourire. Ils m’apprennent que quoi qu’on puisse vivre, on peut être heureux. C’est cette force, cette leçon de vie qui me donne envie de me lever chaque matin pour aller à leur rencontre, jouer avec eux.

En résumé, j’ai découvert les joies d’une vie simple mais tellement riche humainement.