« C’est pas le Pérou ! », vous connaissez tous cette expression, moi… beaucoup de personnes en ont fait leur private joke lorsque je suis partie en volontariat. Attention, les gars j’y vais pas pour rigoler, c’est sérieux le volontariat, il y a des gens qui comptent sur moi là-bas !

A mon arrivée, j’ai découvert un désert de sable à perte de vue, humide et froid perdu en périphérie de Lima, parsemé de maisons tantôt en bois, tantôt en briques où le gouvernement tente d’établir un semblant d’ordre grâce à l’électricité et l’eau courante (froide). Alors, je me suis attelée avec le plus grand sérieux à ma mission : professeur de mathématiques et d’anglais. Tout en vivant dans une famille péruvienne.

La blague s’est transformée en leçon de vie et d’humilité. Le soir de mon anniversaire, j’ai assisté à une conférence sur la contemplation et l’essentiel que j’en ai retenu est de savoir prendre le temps pour méditer, faire le point pour observer la valeur de sa journée.
La connaissance a fait place à la curiosité et la prétention à l’écoute. J’ai découvert des grands-mères qui riaient à s’en décoller la panse simplement parce que le bébé est adorable. Des enfants qui dansaient de toutes leurs forces en exposant mille couleurs pour chanter Dieu. Des femmes qui en vendant des fruits sur le bord de la route remettent leur poitrine en place. Des hommes qui l’air sérieux mais le regard coquin siffle à l’approche d’une fille. Des personnes qui vivent comme si demain ne venait pas, qui goûtent chaque minute comme un cadeau immense.J’ai dansé à la fête de l’école et été la seule à me casser la figure, j’ai paniqué en massant le ventre contracté d’une femme enceinte, j’ai goûté des fèves de cacao précieusement venues de la forêt et rapportées pour ma famille…

Cette expérience m’a profondément changée car je suis devenue conseillère en insertion professionnelle (moi la boulimique du travail) et m’aide encore aujourd’hui dans ma vie : partager des instants précieux avec les personnes que l’on aime, profiter de la vie à l’instant présent et écouter l’autre dans toute sa différence.