Deux ans passés au milieu des Yorubas ont profondément changé mon regard et ma vie ; une "identité africaine" est venue germer en moi, qui me conduit à accueillir l'étranger, l'autre, celui qui est différent, de façon inconditionnelle. J'ai comme l'impression d'être né une fois en France et une deuxième fois au Nigeria !