Nous sommes tous les deux en mission à Dakar en tant qu’enseignante et coordinateur de projets éducatifs interreligieux. Dans l’école où nous nous trouvons, 85% des élèves sont musulmans et 15% sont chrétiens.

En catéchisme, les chrétiens découvrent que raison et science ne sont pas ennemis mais instruments de la foi, et que Jésus s’oppose à toute exclusion de personnes.

Le dialogue interreligieux suit Nostra Aetate et se pose comme défis : encourager l’autocritique ; reconnaître l’influence humaine dans les écritures des révélations divines ; approfondir la connaissance d’autres religions ; promouvoir la compréhension mutuelle.