Nous sommes partis à Antsirabe, à Madagascar, de 2001 à 2003, avec nos 2 enfants. D’abord au service d’une école supérieure professionnelle et de la radio diocésaine, nous avons élargi aussi œuvré à l’école française et à une ONG destinée aux paysans malgaches. Comment rester insensible à la gentillesse de la population, à la beauté de leur culture et à la magnificence des paysages? Nous gardons de nombreux liens avec la « Grande Île » dont le plus fort est notre fille Aurore, adoptée sur place.