Je suis partie en 2014 comme volontaire de solidarité internationale en Guinée, à Conakry.
J’ai pu m’investir dans une association locale, ayant pour but de permettre l’accès aux soins paramédicaux (notamment orthophonie, kinésithérapie, éducation spécialisée…) à des enfants atteints de tout type de handicap.

J’ai donc vécu en immersion dans la société guinéenne pendant une année très riche.
L’arrivée du virus hémorragique Ebola a quelque peu chamboulé ma vie quotidienne, déjà tellement différente de celle que je pouvais vivre en Europe.
Je suis ressorti grandi de cette expérience. Sur le plan professionnel, qui a confirmé ma volonté de pratiquer la kinésithérapie avec un public de pédiatrie, mais surtout sur le plan humain, avec des rencontres, faciles ou plus compliquées, mais toujours très belles. Elle m’a aussi permis de me décentrer et de prendre en compte un point de vue non-européen, de rencontrer mes amis musulmans et de défaire les clichés que je pouvais avoir sur cette religion. J’ai même eu la chance de pouvoir prier ensemble, dans le respect de la religion de chacun.

La Guinée c’était ça : des rencontres fantastiques, des paysages inimaginables de beauté, une simplicité de vie, d’accueil, d’être ensemble tout simplement.
J’ai appris une simplicité et une humilité vis à vis du monde et de la vie en général

Bref une vie sous la chaleur ou les pluies torrentielles, mais toujours avec le sourire,

J’espère pouvoir encore transmettre tout ce que j’ai reçu dans mon quotidien grâce à mon V.S.I.

Pour tout ça, merci 🙂