Etre envoyée en mission dans un pays rimant avec vacances a été le tout premier défi pour moi… Arriver à Tunis a été le second défi : cette nouvelle réalité qui devenait mon quotidien a bousculé tant de choses à l’intérieur de moi. Qu’est ce que le Bon ? le Vrai ? le temps ?! l’Espoir ? l’Engagement ?

Ma première grande surprise a été de m’apercevoir que j’avais trouvé ce que je cherchais ! Il m’a fallu bien du temps et de l’humilité pour m’en rendre compte parce que mes réponses ne s’étaient pas du tout présentées sous la forme à laquelle je m’attendais ! C’est en vivant au quotidien dans « ma » Médina, en allant inlassablement au Collège enseigner le français, en animant les séances d’alphabétisation, en prenant ma place parmi les chrétiens du diocèse que résidait mon engagement. Etre à un endroit à un moment et avoir le plaisir de s’en rendre compte !
Ma deuxième surprise a été de me rendre compte que dans un contexte nouveau, j’étais parvenue à faire des choses dont je ne me serai jamais crue capable. Dans un pays qui vibre, qui change, je ne suis que de passage et petit à petit, je me suis aperçue qu’on comptait sur moi. Ce fut vertigineux de prendre part à l’organisation du Forum Social Mondial, de faire rêver une classe de collégiens au lendemain de la révolution, de continuer à porter une parole d’espoir dans un contexte économique et politique incertain.

Lâcher prise et faire confiance, la fragilité qui fait la beauté humaine sont des précieux cadeaux qui se sont glissés dans mes valises. Nouveau défi : rentrer en France ! Un nouveau départ dans cette culture qui est la mienne. J’ai pris du temps à retrouver mes repères… mais pas les mêmes qu’avant ! C’est de l’ordre de l’infiniment petit mais qui donne une autre teinte à mes nouveaux choix de missions professionnels, associatifs et personnels.