Fêter les cinquante ans de la DCC au Togo était presque une évidence ! En effet ce petit pays d’Afrique, avec 56 785 km2 et 7 millions d’habitants, est l’un des tout premier pays d’accueil de la DCC. La solidité des liens avec les partenaires, la volonté du gouvernement togolais à développer le volontariat, les besoins d’aide au développement, font que nous avons toujours eu un nombre important de volontaires au Togo. Ils sont actuellement plus de dix, à agir dans des projets très divers.

Les 11 et 12 mars la DCC organisait donc une grande fête avec tous les volontaires du Togo mais aussi du Ghana et du Bénin voisins, tous ses partenaires, les représentants de l’Eglise, des pouvoirs publics togolais, et avec la présence remarquée de Michel Tarran, chef de la Délégation pour les relations avec la société civile au Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International. La DCC était représentée, outre les volontaires, par son Président François Fayol, sœur Lucie, chargée de mission, Sébastien Nérault et Hélène Rendu, administrateurs, et Patrick Magnan directeur de la communication et du développement.

Les festivités ont été ouvertes par une table ronde sur le thème de l’impact du volontariat sur le développement, suivie l’après-midi d’une conférence sur les religions traditionnelles. En soirée une réception fut donnée par l’Ambassadeur de France, lequel a salué chaleureusement l’action de la DCC : « En faisant vivre les échanges sur le terrain, entre des individus, des communautés et des organisations de la société civile, vous étayez notre diplomatie. Et surtout, je le dis avec force et fierté, vous donnez un noble contenu à un mot qui prend ici tout son sens : la Fraternité. »

Le dimanche, une magnifique messe au sein de la paroisse universitaire célébrait tout à la fois la dimension fraternelle du volontariat et l’inspiration évangélique de l’action de la DCC. La liturgie du jour rappelait ainsi les mots de Dieu à Abraham « Quitte ton pays, ta famille et la maison de ton père. Puis va dans le pays que je vais te montrer » : une séparation et un déplacement dont la promesse est l’accueil d’une vie nouvelle.

Comment ne pas se réjouir avec tous ceux qui depuis 50 ans, volontaires, partenaires, habitants du Togo, du Ghana, du Bénin, ont cheminés sur ces routes humaines.

Patrick Magnan,
Directeur de la communication et du développement des ressources